028- Thinking the present from the past

 

Organized by: Prof. JL Haquette, Prof. A-R Hermetet

French, English

 

La révolution des technologies de l’information a d’une part mis à disposition une masse de documents issu du passé culturel et d’une autre provoqué une fascination pour l’instant présent, du côté de la création artistique comme de la polémique. Ce sont différents aspects de ce paradoxe que voudrait aborder le présent atelier, au sein du domaine des études comparatistes, littéraires et culturelles.

Le présentisme induit par le numérique a tendance à effacer tout ce qui n’est pas directement lié au flux d’informations immédiates et conduit à minorer ce qu’on appellerait volontiers l’épaisseur du présent. D’un autre côté, l’afflux massif des informations accessibles rend de plus en plus complexe leur prise en compte interprétative. Les pratiques critiques se trouvent partagées entre le vertige d’une hypermnésie et le risque d’une amnésie.

La perspective comparatiste, parce qu’elle repose sur le jeu entre les systèmes culturels et non seulement au niveau spatial, mais aussi temporel, peut contribuer à éclairer différemment la tension qu’on vient de souligner. 

Construire des comparables (M. Détienne), entre des périodes distantes ou des aires éloignées, permet d’interroger les évidences contemporaines et décentrer le regard critique.

Le présent atelier proposera ainsi, au lieu de penser le passé à partir du présent,  de penser le présent en utilisant les époques antérieurs comme clés heuristiques, pour éclairer certaines problématique actuelles.

Il proposera, dans des domaines d’application précis, qui vont des traductions à l’étude des mises en scènes d’œuvres canoniques, en passant par les modèles esthétiques et les polémiques littéraires, de mettre en œuvre cette hypothèse et plaidera pour l prise en compte de l’épaisseur du présent, en faisant dialoguer les époques.

Cet atelier se situe dans le prolongement des ateliers « Antiquité/ Modernité : Laboratoire du comparatisme » (Congrès de Paris – F. Lecercle, V. Gély, J.-L. Haquette) et « Poetics through time : the comparatist perspective (Congrès de Vienne – J.-L. Haquette, G. Ducrey)

Communications individuelles de 20/30 minutes (selon le format du congrès) et discussion

Participation sur invitation individuelle.

 Participants confirmés

- Jean-Louis Haquette (Professeur, Université de Reims ; président de la Société Française de Littérature Générale et comparée, animateur de l’atelier).
Poétique historique des genres, modèles esthétiques, réception iconographique. Lumières et romantismes (modèles littéraires et réceptions modernes)

- Anne-Rachel Hermetet (professeur, Université du Maine, Vice-présidente aux relations internationales de la SFLGC).
Etudes de réception, revues et périodiques littéraires, écocritique et roman contemporain

- Claudine Leblanc (professeur, Université Sorbonne Nouvelle, secrétaire-adjointe de la SFLGC)
Histoire littéraire des espaces multilingues, études postcoloniales, littératures du continent indien

 - Zoé Schweitzer (maître de conférences habilité à diriger des recherches, Université de Saint Etienne, secrétaire de la SFLGC)
Théâtre et dramaturgie de la violence, autorité et marginalité, première modernité et époque contemporaine

 

- Enrica Zanin (maître de conférences, Université de Strasbourg, Institut universitaire de France, Vice-présidente à la diffusion et à la valorisation de la SFLGC)
Théorie et pratique de la tragédie, éthique et littérature, XVIe siècle et époque contemporaine.

NB Deux ou trois possibilités de participations supplémentaires restent ouvertes, en fonction de l’organisation temporelle des sessions.

 

Group session : Thinking the present from the past : comparative perspectives on contemporary dominant models

 

The revolution of information technologies has on the one hand made available a mass of documents from the cultural past and on the other hand has provoked a fascination for the present, on the field of artistic creation as well as of polemics. The present workshop would like to address, different aspects of this paradox, within the field of comparative, literary and cultural studies.

The presentism induced by the digital era tends to erase everything that is not directly linked to the flow of immediate information and leads to the undermining of what could be called the deepness of the present. On the other hand, the massive influx of accessible information makes it increasingly complex to take into account its interpretation. Critical practices are thus frequently torn between the vertigo of hypermnesia and the risk of amnesia.

The comparative perspective, because it is based on the interplay between cultural systems, not only in the spatial but also in the temporal dimension, can help to shed new light on the tension just highlighted. 

“Construire des comparables” (M. Détienne), between distant periods or areas, allows us to contemporary and to shift our critical gaze.

The present workshop will thus propose, instead of thinking the past from the present, to think the present by using previous eras as heuristic keys, to shed light on certain current problems.

In specific fields of application, ranging from translations studies to stagings of canonical theatre works, via aesthetic models and literary polemics, it will propose to put this hypothesis into practice and will plead to take into account for the deepness of the present, by creating a dialogue between different periods.

This workshop is articulated to previous ones :  "Antiquity/Modernity: Laboratory of Comparatism" (Paris Congress – F. Lecercle, V. Gély, J.-L. Haquette) and « Poetics through time : the comparatist perspective (Vienna Congress – J.-L. Haquette, G. Ducrey)

Individual papers of 20/30 minutes (depending on the conference format) and discussion

Participation by individual invitation.

Confirmed participants :

- Jean-Louis Haquette (Professeur, Université de Reims ; président de la Société Française de Littérature Générale et Comparée)
Poétique historique des genres, modèles esthétiques, réception iconographique. Lumières et romantismes (modèles littéraires et réceptions modernes)

- Anne-Rachel Hermetet (professeur, Université du Maine, Vice-présidente aux relations internationales de la SFLGC)
Etudes de réception, revues et périodiques littéraires, écocritique et roman contemporain

- Claudine Leblanc (professeur, Université Sorbonne Nouvelle, secrétaire-adjointe de la SFLGC)
Histoire littéraire des espaces multilingues, études postcoloniales, littératures du continent indien